fbpx

Elle a fait son cabinet d’infirmière libérale toute seule

19-05-2021 | Actualités, Infirmière

🎬 Ubinect –  Replay démo spéciale Infirmier 👉 REGARDER

Voici quelques tips pour réussir votre installation en libéral et créer votre cabinet d’infirmière libérale ! Toutes générations confondues, ces paroles directement tirées de la chanson de Jean Jacques Goldman sonnent comme un vent de liberté assumée. Devenir IDEL, c’est privilégier son indépendance. Cela se traduit souvent par l’ouverture de son propre cabinet infirmier. Décider un jour d’être infirmier(e) liberal(e), c’est comme endosser le statut d’autoentrepreneur en somme, avec ses avantages et ses inconvénients. Ce parcours est passionnant et nécessite des réflexions et des recherches en amont. Alors, c’est parti pour 4 astuces indispensables à connaître.

1. Où créer son cabinet d’infirmière libérale ?

C’est sûr, vous êtes certainement naturellement tenté de choisir un endroit proche de votre domicile, si possible sympa et animé. Le Graal, c’est de créer votre cabinet d’infirmière libérale proche de l’école de vos enfants ! Pourtant, êtes-vous certain(e) que ces critères sont les bons ? 

Se renseigner sur le zonage infirmier 

Un élément s’avère essentiel à prendre en compte lorsque vous créez votre cabinet d’infirmière libérale : le zonage. Vous ne le saviez peut-être pas, mais les professionnels médicaux et paramédicaux sont répertoriés et comptabilisés en France. Pour chaque région, l’ARS (l’Agence régionale de santé) fixe le nombre d’infirmiers selon une classification en zone :

      • Très sous-dotée ;
      • Sous-dotée ;
      • Intermédiaire ;  
      • Très dotée.

La réglementation varie en fonction du lieu de l’installation d’un cabinet infirmier libéral :

      • Dans les zones « très sous-dotées », vous bénéficiez de contrats incitatifs à l’installation/
      • En revanche, sachez que l’installation d’un infirmier libéral dans une zone surdotée n’est possible que si un autre infirmier libéral du même territoire s’arrête définitivement. Sauf cas exceptionnel, vous n’aurez donc pas accès au conventionnement dans ce type de zone.

Astuce :
Pour plus de détails sur le zonage et ses règles spécifiques, consultez le site de l’Assurance Santé.

Aller sur votre futur lieu d’installation

Pourquoi ne pas vous rendre directement sur le lieu où vous souhaitez ouvrir votre cabinet d’infirmière libérale

Sonner aux portes, écouter le voisinage, les commerçants, vous permet d’en savoir un peu plus sur les besoins en soins infirmiers. Les pharmaciens notamment connaissent bien les habitudes locales et la nécessité d’un soignant dans le secteur.

Les administrations locales peuvent également vous donner des infos précieuses comme le niveau social de la population, l’âge, les HAD s’il y en a.

2. Faire connaître son activité d’infirmière 

Se créer un réseau et l’alimenter fait désormais partie de votre job ! Sans patients, vous ne pourrez pas développer votre cabinet d’infirmière à domicile. Alors, à quelle porte frapper pour être efficace et faire parler de vous ? Voici quelques idées pour faire du bruit à vos débuts !

Les cabinets médicaux et les pharmacies

S’il y a des gens avec qui il vaut mieux bien s’entendre, ce sont les médecins et les pharmaciens. Ils détiennent les meilleurs indicateurs de la tendance locale.

C’est le moment ou jamais de d’afficher votre plus beau sourire !

Non seulement ils vont vous donner les meilleurs tips, mais c’est aussi eux qui peuvent vous recommander à leur clientèle. D’ailleurs, cela ne vaut pas que pour le début de votre installation en libéral. Il est préférable de bien s’entendre avec les auteurs acteurs médicaux de la région tout au long de votre carrière. Voici quelques exemples de bonnes pratiques à mettre en place : 

      • Recommandez à votre patientèle de se servir dans une pharmacie dans laquelle vous allez régulièrement ;
      • N’hésitez pas à appeler le médecin traitant de votre patient pour faire le point et le tenir informé des évolutions ; 
      • Signalez à la pharmacie et au médecin de garde que vous travaillez même le week-end.

Les autres professionnels de santé locaux

Les praticiens médico-sociaux du territoire dans lequel vous souhaitez créer votre cabinet d’infirmière libérale sauront vous recommander. Eux aussi maîtrisent parfaitement le tissu sanitaire régional. Ils sont donc en mesure de vous aiguiller à vos débuts. Voici une liste de lieux où vous pouvez aller vous présenter ou envoyer votre plaquette d’infirmière libérale :

      • Les laboratoires ;
      • Les cliniques ;
      • Les centres de soins ;
      • Les cabinets de radiologie ;
      • Les EHPAD ;
      • Les assistantes sociales ;
      • Etc.

N’hésitez pas non plus à prendre contact avec les autres infirmiers du secteur. Ils peuvent vous envoyer des patients.

Les patients de votre futur cabinet

Pourquoi aller chercher loin ce que vous avez devant vous ? Les clients potentiels de votre futur cabinet d’infirmier libéral sont partout !  Aussi, faites savoir à la moindre occasion, notamment au début, que vous installez votre cabinet infirmier. Voici une liste non exhaustive de personnes à prévenir : 

      • Vos voisins ;
      • Le petit libraire du coin ;
      • Le facteur ;
      • La bibliothécaire ;
      • Le club de tarot ;
      • Etc.

Quant aux événements locaux, chacun représente une occasion en or de vous faire connaître. N’hésitez pas à y participer.

3. Établir son budget

Vous  refusez d’avoir de mauvaises surprises ? Il est primordial d’établir votre budget pour ouvrir un cabinet infirmier. Il doit tenir compte des charges fixes comme : 

      • L’achat du matériel médical ; 
      • Le prix du loyer de votre cabinet ;
      • L’ensemble des cotisations sociales ;
      • Etc.

Vous allez aussi peut-être racheter une patientèle ou vous installer à plusieurs. En fonction de la solution que vous avez choisie pour vous installer, la fourchette de prix peut varier. 

De plus, si vous vous installez dans une zone très sous-dotée, vous pouvez avoir droit au :

      • Contrat d’aide à l’installation infirmier (CAII)
      • Contrat d’aide à la première installation infirmier (Capii)
      • Contrat d’aide au maintien infirmier (Cami)

La signature de l’un de ces trois documents vous permet d’obtenir une aide financière annuelle. Il vous suffit de vous renseigner sur ameli avant de vous installer en libéral comme infirmier. 

 

4- Digitaliser son cabinet

Vous avez tout intérêt à utiliser un logiciel de télétransmission et son lecteur de carte Vitale que ce soit pour vous ou vos patients. Il vous permet de :

      • Télétransmettre vos FSE lorsque vous êtes au domicile de votre patient ;
      • Établir la facturation en quelques clics ;
      • Gérer votre agenda de votre smartphone ou ordinateur ; 
      • Vérifier les droits de votre malade en ligne. 

Vous n’avez donc pas besoin de reprendre votre facturation durant votre temps de repos. La digitalisation de votre cabinet vous permet de toucher un forfait annuel pouvant aller jusqu’à 590 euros. Alors, pourquoi s’en priver ?

En suivant ces 4 tips pour créer votre cabinet d’infirmière libérale, vous allez rapidement vous créer une belle patientèle. En attendant d’être dérangé toutes les 5 minutes au téléphone, vous pouvez passer au peigne fin votre logiciel de télétransmission Ubinect et bien sûr, contacter au moindre doute votre conseiller.

À propos

Ubinect est une solution

En quelques chiffres Sephira c’est :

20 ans d’expertise et d’innovation dans le développement de solutions de facturation autonomes

Près de 100 collaborateurs pour vous apporter le meilleur service au quotidien

25 000 professionnels nous font confiance

Contact

L’équipe Ubinect se tient à votre disposition :

02 43 78 49 92

conseil@ubinect.fr

Parrainage

FAQ

Support

Déjà client ?

Du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30
Pour nous écrire, notre adresse postale :

Sephira SAS
12 rue Vincent Scotto
72000 - Le Mans