L'actualité des professions de santé

Vaccination : nouveaux métiers en cascade

Publié le 31 octobre 2014, 06h00.

Présenté en Conseil des ministres le 15 octobre, le projet de Loi de santé de Marisol Touraine ouvre la porte aux pratiques avancées pour les infirmiers et à l’évolution d’autres professions paramédicales.

Souvent annoncée ces dernières années, la reconnaissance du métier d’infirmier clinicien, dont la création avait déjà été proposée dans le Plan cancer 3, est en passe d’être actée. La mesure 15 du texte de Loi de santé prévoit en effet que l’infirmier clinicien pourra « formuler un diagnostic, établir une prescription ou encore participer à des activités de prévention dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire ».

Par ailleurs, afin de faciliter l’accès de la population à la vaccination, les compétences de certains professionnels de santé devraient être étendues. Ainsi, les sages-femmes qui pourront notamment vacciner l’entourage des femmes et des nouveau-nés : père, fratrie, grands-parents et personnes impliquées dans la garde de l’enfant. Les pharmaciens devraient également pouvoir pratiquer la vaccination, une mesure à laquelle s’opposent fermement plusieurs représentants infirmiers et l’Ordre infirmier.

Permettre aux sages-femmes de réaliser des IVG médicamenteuses

Les médecins du travail, sages-femmes et infirmiers devraient également pouvoir prescrire les substituts nicotiniques. Le texte projette en outre de permettre aux sages-femmes de réaliser des Interruptions volontaires de grossesse (IVG) médicamenteuses afin de répondre à l’engagement de la ministre de la Santé de faciliter l’accès des femmes à l’IVG sur l’ensemble du territoire.

Le projet de loi entend visiblement faire évoluer certaines professions. Mais le projet verra-t-il le jour alors que d’autres professions s’y opposent ?

  Lien vers l'article

Essayez gratuitement la télétransmission ubinect.

 Demandez votre démonstration