L'actualité des professions de santé

Le financement des études négocié pour les étudiants infirmiers

Publié le 02 janvier 2015, 11h38.

A l’appel de la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi), un quart des étudiants en soins infirmiers des Ifsi attachés à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont défilé, à Paris, le 18 décembre, après l’annonce d’une possible facturation de la formation à hauteur de 8 000 euros par an pour ceux qui ne répondent pas aux critères de subventionnement définis par la Région.

Environ 1 000 étudiants des Instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi) dépendants de l’AP-HP ont manifesté à Paris le 18 décembre contre le système de financement de leurs études. La situation est « inacceptable » et synonyme d’un « désengagement de l’État voulu par les Gouvernements successifs depuis 2004 », déplore la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi).

A ses yeux, « le coût de l’accès à la formation en soins infirmiers, tout comme les aides sociales, sont donc inégaux sur le territoire ». En effet, les financements des formations sanitaires et sociales sont aujourd’hui de la compétence des régions et chacune peut effectuer ses propres choix politiques quant aux critères d’éligibilité au subventionnement de la formation des étudiants non financés par leurs employeurs. Suite à cette mobilisation, une délégation composée d’étudiants, du Président de la Fnesi, Loïc Massardier, et du Secrétaire général du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI), Thierry Amouroux, a été reçue le 19 décembre par la direction générale de l’AP-HP en présence d’un représentant du Conseil régional.

Trois cas de figure

Dans la foulée de cet entretien, un accord écrit a établi quelques avancées. Pour les étudiants entrés en formation en 2012-2013, aucun paiement ne sera exigé jusqu’à la fin de leur formation. Concernant ceux entrés en formation en 2014, il conviendra de vérifier l’existence d’une convention de formation signée entre l’AP-HP et l’étudiant afin de justifier la facturation de la formation. Dans le cas contraire, aucun paiement ne pourra être exigé jusqu’à la fin de leur cursus.

« Pour les étudiants qui, néanmoins, devraient payer leur formation (moins de 75 cas, N.D.L.R.), une cellule d’accompagnement individuelle est mise en place à la Direction des ressources humaines de l’AP-HP. Elle a pour objet de rechercher, avec les étudiants, des solutions de prise en charge du coût de leur formation », précise le communiqué de la Fnesi publié le 19 décembre.

Concernant l’affectation en Ifsi, un candidat ne sera désormais admissible qu’après réception d’un dossier complet et avec l’accord du Centre de la formation et du développement des compétences (CFDC) sur le mode de financement.

Dès à présent, une information préalable détaillant les conditions de financement de la formation sera remise à chaque étudiant. En outre, l’AP-HP proposera au Conseil régional une réflexion sur ses conditions de financement de la formation.

  Lien vers l'article

Essayez gratuitement la télétransmission ubinect.

 Demandez votre démonstration